Taxe : jusqu'à 250% d'augmentation sur les bonbons

Taxe : jusqu'à 250% d'augmentation sur les bonbons

Vous en avez probablement déjà entendu parler, la taxe soda est une taxe ciblant toutes les boissons sucrées dans le but d'inciter le consommateur à privilégié les boissons non sucrées. Car leur consommation serait considérée comme source de l'accroissement de certaines maladies comme l'obésité. Une taxe, qui est entrée en vigueur en France depuis le 1er janvier 2012 avec pour nom "contribution sur les boissons contenant des sucres ajoutés", et qui d'après les estimations rapporterait près de 120 millions d'euros par an.

 

Une hausse des prix pouvant atteindre 250% d'augmentation

 

Et bien aujourd'hui, c'est le secteur de la confiserie qui est ciblé. Mais pas uniquement de quelques centimes par paquet de bonbons, en comparaison avec les sodas qui sont taxés de 2 centimes par canettes, mais bien d'un centime par grammes de bonbons. Pour vous donner des exemples sur l'impact d'une telle taxe, 1,5 kilogramme de bonbons Haribo fraise Tagada aujourd'hui coûte environ 15€ pour 1,5 kilogramme. Son prix va donc passer à 30€. Toujours avec Haribo, un paquet de 2 kilogrammes de dragibus coûte approximativement 13€ et passera à 33€. Soit une hausse pouvant atteindre, selon les bonbons, plus de 250% d'augmentation. Une technique agressive qui n'est pas sans rappeler celle que connait le secteur du tabac depuis quelques années maintenant.

 

Une goute d'eau dans un océan calorique

 

Ces dernières années, de nombreux pays ont mis en place ce genre de mesure sur une, voire plusieurs catégories de produits sucrés, avec plus ou moins de succès. Au Mexique par exemple, en 2014, première année de mise en place de taxe, la consommation a diminué de 6% pour atteindre 12% l'année suivante.

Tom Sanders, professeur de nutrition et de diététique au King's College de Londres estime que ce genre de mesure n'est qu'une goutte d'eau dans un océan calorique.

Et de nombreuses études montrent que les personnes consommant régulièrement des produits chargés en édulcorants artificiels, produits de type "light", pourraient avoir davantage tendance à prendre du poids ou bien faire de l'hypertension artérielle.

 

Les bonbons, bons pour le moral

 

On le sait, les bonbons et sucreries ne sont pas indispensables pour notre organisme. Par contre le plaisir qu'apportent les bonbons est bon pour le moral même en période de régime. Et c'est pourquoi les diététiciens recommandent les bonbons, de façon modérée, pour éviter les sensations de frustration et l'envie de baisser les bras durant les périodes difficiles de régime.

 

Alors une taxe sur les bonbons pour lutter contre l'obésité, fausse excuse de l'état pour engendrer des recettes ? Ou vrai coup de point contre les bonbons et le sucre pour lutter contre l'obésité ? Quelles vont être les conséquences sur les artisans chocolatiers, confiseurs et toutes les petites entreprises qui vivent du

bonbon ?Poisson d'avril

Posted on 04/05/2018 by bonbonsdesign PRODUITS, INFORMATIONS 0 560
Tag: bonbon, , taxe, soda

Leave a CommentLeave a Reply

You must be logged in to post a comment.
Prec
Suiv